Conte Rendu de L a Journée International des droits des Femmes

Conte Rendu de la International des Droits des Femmes

Pour commencer à créer votre pa

ASSOCIATION FEMMES UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA GUINÉE ET DE L’AFRIQUE (FUDGA)

 

Compte rendu de la journée internationale sur les droits de la femme tenu le samedi 7 mars 2015 à Paris-France

 

Lieu de la rencontre :

Centre d’animation du point du jour – ACTIS du 16 ème arrondissement de Paris

1 – 9 rue du Général Malleterre

 

Thème :Violences Faites aux Femmes

 

Placée sous la présidence de son excellence Monsieur Amara Camara Ambassadeur de la République de Guinée en France

 Ce rendez vous annuel que FUDGA a fixée aux femmes de la diaspora, le mois de mars de chaque année à débuter aux environs de 15h10.

 Après les salutations et remerciements d’usages, Mme Sy Aïssatou, Présidente de FUDGA à dans son introduction mis l’accent sur la solidarité des femmes, notamment de la diaspora, mais aussi et surtout la violences physiques et morales aux quelles beaucoup de femmes sont régulièrement confrontées.  Mme Sy à rappeler l’origine de la date du 8 Mars dédiée aux femmes qui à prie sont essor à Copenhague au Danemark suite à une grande Manifestation Co-organisée par Madame Clara Zetkin en 1910.

Depuis, cette date à été institutionnalisée et commémorée dans plusieurs pays à travers le monde.

 La modératrice Mme Fanta Bayo Leveque

 Adresse ces remerciements aux femmes et hommes qui ont bien voulus faire le déplacement pour cette journée. Elle donne la parole à l’ambassadeur, Monsieur Amara Camara qui salut et félicite les organisateurs et insiste sur la pertinence de la commémoration de cette journée du 8 mars dédiée aux droits de la femmes.

Mais pour l’ambassadeur, il n’y a pas une journée spécifique pour les femmes. La journée de la femmes, c’est tout les jours que Dieu fait.

L’ambassadeur à une fois de plus exprimer son regret de constater la division qui caractérise la communauté Guinéenne de France, qui n’arrive pas à se rassembler, même pour les causes nationales. Cela est dommage et empêche notre unité nationale, j’ai mal au cœur -poursuit le diplomate- de voir que la salle est à moitié vide pour une cause aussi importante que celle là. Nous devons nous rassembler au delà des considérations politiques et ethniques. La parole a ensuite été donnée à Mme Agnès Betge pour son témoignage, qui consiste à soutenir les femmes du monde dans leurs volontés d’émancipation.

Mme Agnès Betge

 Félicite et encourage les initiatives de cette journée consacrée à la défense des droits de la femme. Elle félicite également des hommes qui ont pu faire le déplacement.

Mme Eugénie Dossa

 Chercheur indépendant en science politique et sociale intervient sur l’histoire des violences faites aux femmes. Elle attire également l’attention du publique sur les violences morales et physique infligées aux femmes, notamment celles qui sont en grandes faiblesses parmi les réfugiées, par ceux là même qui ont  la charge de les protégés. Même les enfants de 4 ans sont victimes de violences sexuelles. Il faut impérativement que les états prennent des dispositions pour une meilleur protection des femmes, et surtout des populations vulnérables.

 La modératrice

             Félicite la conférencière et demande une pose musicale avec le grio Papa Diabaté qui, avec sa voix a permis aux nombreuses femmes présentes dans la salle de marquer la journée par un aparté musical et joyeux.

Une chanteuse Mme Lidia Laurent prend la parole pour encourager et féliciter Mme Aïssatou Sy pour son combat en faveur des femmes. Elle invite toutes les femmes à la rejoindre sur la piste pour dansée avec elle.

 Saïdou Diallo

 Au nom de la CAGF, Saïdou Diallo, secrétaire générale, rend hommage aux femmes et félicite les initiatrices de cette journée. Cependant, il regrette que les guinéens soient divisés dans notre communauté.

Cissé Campel

 Président d’honneur et conseiller de FUDGA, Mr Cissé prends la parole pour présenter la délégation de l’association panafricaine de Bordeaux et aquitaine, venus le matin même pour remettre à la représentation diplomatique et devant l’ambassadeur, les cartons de produits et médicaments collectés à Bordeaux, à titre de contribution pour la lutte contre EBOLA et en aide à la Guinée.

Mr Campel déclare s’associé à l’inquiétude exprimer par l’ambassadeur pour le manque de cohésion et d’entente au sein de notre communauté en France, même pour des causes importante, il invite la CAGF à plus de travail de proximité auprès des associations membres pour une vraie cohésion.

Invité présent dans la salle

La parole à été donner à la salle, pour un recueil de sentiments. Tous les intervenants ont regretté le manque d’entente et de cohésion au sein de la communauté.

Mme Aïssatou Sy remercie tous les participants et adresse ces grands remerciements à la directrice de la maison des associations pour son soutien logistique à chaque fois que FUDGA en  a fait la demande.

Il faut noter qu’un repas a été offert aux invités par l’organisation. C’est dans la joie et la convivialité que la séance a été levée aux alentours de 17h15.

 

 

                               Pour FUDGA

                                La présidente

                                Mme SY Aïssatou

 

ge, cliquez ici et entrez votre texte

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×