MOTION DE 2014

La République Centre Afrique Blessée à Mort et exige le soutien de FUDGA et des Associations de la Diaspora Africaine

 
13 juillet 2014
 

La République Centre Afrique Blessée à Mort et exige le soutien de FUDGA et des Associations de la Diaspora Africaine.
Remettre la Centre Afrique debout et y ramener paix et sécurité est le devoir qui s’impose à chacun et chacune de nous.
D’où cet appel lancé par FUDGA (dont je suis la Présidente) pour des actions concrètes : 
- réconcilier nos frères et sœurs de Centre Afrique. Il n’y a pas pire que la guerre servie par la religion.
Musulmans et Chrétiens doivent vivre ensemble à Bangui et sur tout le territoire. La Centre Afrique doit respecter la Fraternité Universelle véhiculée par toutes les religions. 
Bien sûr nous saluons les actions de Madame la Présidente de la République de Centre Afrique qui depuis son arrivée à la tête du pays, ne cesse de fournir des efforts considérables pour sécuriser et ramener un climat de confiance entre les populations, les ethnies et les différentes religions. FUDGA entant appuyer et encourager le travail fait par la présidente qui est appréciée par toute la Communauté Internationale.

FUDGA en profite pour lance un appel à l’Union Africaine pour réunir et tenir une table ronde consacrée à la recherche de solution de sortie de crise en Centre Afrique.
L’Education étant à la base de toute prise de conscience, FUDGA propose le renforcement des mécanismes de l’éducation en Centre Afrique. Particulières celles des jeunes filles.
D’où notre condamnation sans appel, de l’enlèvement par BOKO HARAM des jeunes lycéennes au Nigéria. Une telle pratique est une forme de barbarie qui fait honte et mérite que les auteurs finissent devant la C. P. I. Il faut les juger comme tous les grands criminels des temps modernes.
Dans le cas de la Centre Afrique, certains hommes politiques sont visés par la C.P.I. Espérerons que les auteurs de violence politico-militaire finiront par retrouver raison pour que triomphe, la tolérance, la paix et le respect des Droit Humains.

Paris, le 23 Mai 2014

Madame Aissatou SY
Présidente de l’Association FUDGA

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×